AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {Acte 2, Scène 1 : « Et Le Lac fut Nauséabond »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Oracle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6
● WHERE ? : Là où vous serez...
● JOB ? : A vous guider...
Date d'inscription : 18/11/2008

& More About You
Amour:
Relations:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: {Acte 2, Scène 1 : « Et Le Lac fut Nauséabond »   Mer 24 Juin - 19:51

Il y a des découvertes qu'il vaut mieux éviter de faire.
.


    T

    h

    e



    L

    i

    b

    r

    a

    r

    y



    H

    o

    g

    w

    a

    r

    t

    s



    S

    e

    p

    t

    e

    m

    b

    e

    r



    2

    9



    T

    h




      Niamh était silencieuse. D’un côté, c’était normal. La bibliothèque était un endroit où le calme était de rigueur, sinon la bibliothécaire avait vite fait d’éjecter les inopportuns. Niamh était une Serdaigle, et accessoirement une très bonne élève. Elle fréquentait assidûment les lieux et elle en connaissait les règles. Cinq autres élèves travaillaient à une table. Il y avait James, le Gryffondor insupportable et grande gueule, et d’autres dont elle n’avait pas retenu le nom. Niamh faisait les cent pas entre deux rayons. Elle cherchait un livre, mais elle n’arrivait pas à mettre la main dessus.

      A d r i a n: Niamh?

      Elle se retourna. A contrejour, elle vit Adrian. C’était un type sympa, elle l’aimait bien. Beaucoup même. Il était dans la même année qu’elle, mais à Gryffondor.

      N i a m h: Oui?
      A d r i a n : Tu as besoin d'aide?
      N i a m h : Euh, je sais pas, je ne crois pas, non.

      Son ton était haché. Niamh ferma les yeux quand Adrian s’approcha un peu trop près d’elle. La main du jeune homme effleura sa jupe. Il posa ses mains de chaque côté de son visage, sur le rayonnage derrière elle. Elle frémit. Il était trop proche.

      A d r i a n: Ca fait des années, Niamh. Que je veux faire ça.

      Le cœur de la jeune femme piqua un sprint dans sa poitrine. Adrian allait l’embrasser…Elle se recula, instinctivement. Son pied écrasa une lame de parquet pourrie. Le bois craqua, et elle tituba, déséquilibrée. Son pied était carrément piégé dans le sol. A sa grande surprise, son talon heurta quelque chose de métallique.

      N i a m h:Oh, Adrian, t’as entendu? Il y a quelque chose en dessous.
      A d r i a n:Quoi, un faux-fond?
      N i a m h: Un peu, oui.

      Elle s'agenouilla, puis elle passa sa main dans le trou, et ses doigts fins effleurèrent effectivement quelque chose de métallique. Et froid. Niamh fronça les sourcils. Elle se leva, et entreprit de dégager l’endroit des lames de parquet. S’ils se faisaient découvrir, ils allaient se faire tuer et bannir de la bibliothèque à vie, mais la découverte était trop importante pour qu’ils laissent tomber l’affaire. Niamh et Adrian trouvèrent finalement ce qui sembla être une trappe. Elle fronça les sourcils en voyant un symbole en bas-relief. Il s’agissait d’une fleur de lys, entourée d’un cercle.

      N i a m h: J’ai déjà vu ça quelque part. Le lys…Mais je sais plus à quoi ça correspond…
      A d r i a n: Je serais d’avis de réparer ça, et qu’on se casse avant que la bibliothécaire nous tombe sur le poil.
      N i a m h: On a peut être découvert quelque chose d’important. Dis, tu n’aurais pas un moyen de casser ce…Ce verrou?
      A d r i a n: Alohomora. Vu en première année. »

      Adrian prononça la formule, et descella le verrou. Ils ouvrirent la trappe, qui grinça. Niamh boudait à présent. Maintenant qu’il le disait, c’était plus qu’évident, et elle avait dû se faire passer pour une crétine. Niamh se mordilla la lèvre inférieure, et à l’aide d’un informulé, elle éclaira les lieux. Tenant sa baguette magique devant elle, Adrian la suivant de près, Niamh descendait les escaliers en colimaçon. Elle éteignit son lumos, car elle venait de voir une lumière orangée. Elle arriva avec son condisciple dans une vaste salle, étrangement décorée, éclairée avec des cierges. Le regard de Niamh fut attiré par quelque chose. Elle s’avança, comme hypnotisée, alors qu’Adrian regardait autour de lui, sourcils froncés.

      N i a m h: Adrian…Viens voir ce que je viens de trouver.



& quand le danger menace...
.


      Une jeune femme se tenait debout, devant quelque chose qui ressemblait à une pensine. Elle paraissait soucieuse, et elle regardait ce qui se passait dedans. Le fluide, indescriptible, tournoyait de façon étrange et inhabituelle. Elle appuya ses deux mains sur le rebord de pierre. Elle leva ses yeux clairs, avant de s‘adresser à un mystérieux interlocuteur.

      E m i n e n c e: Il y a quelque chose d’anormal. Ca va, ça vient, ça ne veut pas rester tranquille. Ca fait des années que c’est calme, et…Ca vient de partir à l’instant. Comme s’il allait se passer quelque chose.
      H o m m e: Et c’est grave?
      E m i n e n c e: La dernière fois qu’on a pu observer une telle agitation, c’était en 1789.
      H o m m e: La Révolution Française?
      E m i n e n c e: Non. Le Livre venait d’être trouvé, et il a été déplacé.
      H o m m e: Et vous croyez qu’il a été de nouveau retrouvé?
      E m i n e n c e: C’est plus que certain. Mais c’est différent. Je vois quelque chose de menaçant.
      H o m m e: Que faut-il faire?
      E m i n e n c e: Préparez les autres. Ils faut se rendre sur place.


    S
    o
    m
    e
    w
    h
    e
    r
    e

    S
    e
    p
    t
    e
    m
    b
    e
    r

    3
    0
    T
    h


L'eau était rouge ce jour là. Rouge sang..
.


    H
    o
    g
    w
    a
    r
    t
    s

    O
    c
    t
    o
    b
    e
    r

    t
    h
    e

    1
    s
    t



      L’étudiante sortit du cabinet, le sac sur le dos. Elle se dirigea vers le lavabo. Elle soupira lourdement, et elle actionna le robinet. L’eau chaude commença à couler, avant de refroidir assez rapidement. Pire encore, ce qui coulait n’était pas de l’eau, mais quelque chose d’écarlate, de poisseux, avec une étrange odeur métallique.

      Partout dans le château, quand on faisait couler de l’eau, la même scène se répétait. Et à chaque fois, c’étai soit l’incrédulité, soit les cris hystériques. Du sang. Du sang coulait par les robinets, par les tuyauteries. Tout le monde était dans la Grande-salle, en train de déjeuner. Quand soudain, un élève fit irruption, paniqué.

      « -Venez voir! Le lac…Il…Il faut que vous veniez voir! »

      Un murmure d’incompréhension balaya la foule. Certains, motivés par la curiosité, se levèrent. Bientôt, il y eut des élèves agglutinés sur les berges du lac. Un lac dont l’eau n’était plus noire, mais rouge. Rouge sang. La même substance écarlate qui était sortie des robinets ce matin. L’odeur cuivrée plus forte que jamais. L’eau qui se change en sang, cela ne vous rappelle-t-il pas quelque-chose? Les chrétiens, eux, savent, mais pour les autres, le mystère était le plus complet. Que se passait-il? Pourquoi?

      Surtout que la nouvelle fit rapidement le tour des journaux. Dans les environs de Poudlard, tous les lacs et tous les cours d’eau avaient pris la couleur du sang. Du sang qui coulait des plaques d’égouts en ville, sortaient par les tuyauteries dans les foyers.

      Et à Poudlard, les rumeurs les plus folles commençaient à se propager. Certains élèves, à l’humour morbide et douteux, disaient que l’Illustre Calamar Géant s’était fait égorger. Comme si un calamar ça avait du sang. Même si le débat faisait maintenant rage parmi les élèves, vous n’allez quand même pas vous contenter de cette simple explication? Et si cela s’avérait être pire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
{Acte 2, Scène 1 : « Et Le Lac fut Nauséabond »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trevor & Riley | Acte 1, scène 2
» Acte III Scène II
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)
» Fin de l'acte et passage en beta
» Molière ~ La vie est un théâtre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
||R.e.n.a.i.s.s.a.n.c.e|| :: ||B.e.f.o.r.e. T.h.e G.a.m.e| :: ▬Rule the world like that; :: ••Intrigues;-
Sauter vers: